Biography

img_7533-2

Hela Lamine, née à Tunis en 1984, vit et travaille à Tunis. Elle est Diplômée de l’Institut des Beaux-Arts de Tunis (spécialité gravure) et de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, a commencé une thèse de doctorat en Arts Plastiques intitulée L’aliment mis à plat, itinéraires plastiques autour du culinaire et ses composants, et enseigne à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Sousse.

Hela Lamine exploite plusieurs médias tels que dessin, gravure, peinture, collage, fresque et techniques de créations numériques. Elle étudie, observe, expérimente, dissèque, le quotidien, dans une approche quasi-scientifique, et étudie les mécanismes qui peuvent engendrer la confusion qui peut exister entre ce qui se donne à voir et ce qui peut s’y cacher. Elle joue et se déjoue des limites fragiles qui séparent ces deux territoires, le plus souvent avec humour et dérision.

Obsédée par la fabrication d’œuvres « ouvertes » à multiples possibilités d’interprétations, elle use de la fiction dans une sorte de quête désespérée, de vouloir absolument établir un contact avec l’« autre », avec qui elle cherche à jouer, partager et à échanger sur ses propres questionnements sur la mythologie personnelle, le quotidien, l’humain, son fonctionnement, son corps, son identité, la société contemporaine de consommation et ses phénomènes temporaires,  ou encore le politique et la mémoire collective.

La nourriture occupe, depuis 2010, une place toute particulière dans ses recherches :

D’abord, comment penser la présentation et la représentation possible de l’aliment, sous ses différentes formes, des plus rudimentaires aux plus complexes, autrement que par le biais de la nature morte au sens classique du terme.

Puis, le rapport entre nourriture et identité, entre nourriture et  culture, ou comment déplacer l’aliment d’une manière générale, de son contexte d’origine, le rendre matériau et sujet de recherches réflexives, expérimentales et ludiques si possible ?

Aujourd’hui elle travaille sur les relations possibles entre nourriture et actualité sociale et politique, où manger pourrait peu être, être considéré comme acte engagé.

Elle s’amuse à imaginer des «festins pour cannibales» ou invitation à une gloutonnerie anthropophagique Halal,  des «corps-politiques»  comme mises en bouches,  des plats de résistances pour résister, et des desserts où on pourrait y déguster les oreilles d’un juge corrompu…

Participe depuis 2007 à de nombreuses expositions collectives en Tunisie avec la Galerie A.Gorgi, Hope Contemporary, Bchira Art Center, El Teatro, Efesto… En France à l’Institut du Monde Arabe, Musée d’art contemporain Saint Martin, Musée Marcel Sahut, Galerie Arcima, Hôtel de Ville de Paris, Galerie Glassbox, en Allemagne avec l’Ifa Gallery, en Italie avec Mole Vanvitelliana, en Espagne avec Alculturà, au Maroc avec La fabrique culturelle des anciens abattoirs de Casablanca…
Expositions personnelles : en 2017 à la galerie Sémaphore (Suisse) // « The Unsecret life of Samantha.C » en 2015 à la Galerie A.Gorgi (Tunisie).

Résidences d’artiste : « Dos Mares » Marseille (France). Septembre 2016 // « Kulturlabor » Goethe Institut, Tunis (Tunisie). Mai – juillet 2016 // « Arkane Afrika », les abattoirs de Casablanca (Maroc). Mars 2016 // « Indice d’une suite » Galerie Glassbox Paris (France). Juin 2014 – Musée National du Bardo, Tunis (Tunisie) 2015.

Portfolio : https://drive.google.com/open?id=0B_zNvIleJO-sZE9uYzRPd0JFRmc

Born in 1984 in Tunis, is a graduate of the Fine Arts Institute of Tunis and the University of Paris I Panthéon –Sorbonne (France). She is currently pursuing a Doctorate in Fine Arts, and teaches at the Institute of Fine Arts in Sousse (Tunisia).

Hela Lamine exploits several means such as drawing, engraving, painting, collage, fresco and new digital techniques. Whether through graphic narratives or food “laid on plate and on display”, she experiments, often in a jocular and derisive way, the confusion that underlies what can be seen and what may be hidden underneath. Eagerly interested in works “open” to several interpretations, she makes use of fiction aiming at mainly establishing a contact with the “Other” with whom she seeks to share and interact, with regards their own wonderings about human beings, contemporary society or again the political.

Solo show : in 2017 in Sémaphore Gallery in Swiss, in 2015 entitled “The Unsecret Life Of Samantha.C” in A.Gorgi Gallery in Tunisia.

Her work has been shown both nationally including  A.Gorgi Gallery, Hope Contemporary, Bchira Art Center, El Teatro, Efesto… and internationally including the Institut du Monde Arabe, Musée d’art contemporain Saint Martin, Musée Marcel SahutHotel de ville de Paris, Arcima Gallery, Eugène Beaudoin Gallery and Glassbox Gallery in France, Mole Vanvitellinain (Ancona) in Italy and Ifa Gallery (Berlin and Stuttgart) in Germany, Alculturà in Spain, La fabrique culturelle des anciens abattoirs de Casablanca (Morocco)… 

Artist in residence :  « Dos Mares » Marseille (France). September 2016 // « Kulturlabor »,  Goethe Institut of Tunis (Tunisia). May-July 2016// « Arkane Afrika», Casablanca (Marocco). March 2016  // « Indice d’une suite », Paris (France)– December 2015.

.